Chez HARTMANN, nous voulons rendre les soins aux patients plus sûrs avec les kits MediSet® !

Soins aux patients avec les kits MediSet® – plus sûrs, plus rapides, plus efficaces

Le respect des normes d’hygiène représente une série de défis particuliers pour le personnel soignant, tant dans les soins ambulatoires que dans les soins aux patients hospitalisés. Les kits tout prêts pour les protocoles de soins standardisés contribuent à augmenter la sécurité des patients et à faire gagner un temps précieux au personnel soignant.

On estime qu’en Europe, près de quatre millions de personnes souffrent chaque année d’une infection nosocomiale lors d’un séjour à l’hôpital ou dans un établissement de soins. Parmi ces cas, 37 000 sont même mortels. Dans le secteur de la santé, on appelle ces infections «Hospital-Acquired Infections» ou HAI. Beaucoup de ces infections sont attribuables à un respect insuffisant des règles sanitaires, en particulier dans les soins standard. Le personnel médical effectue régulièrement ces tâches, mais elles sont très complexes et, ainsi, sujettes aux erreurs1.

De nombreux défis


«Même les procédures standardisées, comme la pose d’une sonde urinaire, par exemple, sont associées à une série de défis», a confirmé Nicolas Krieg. Avant de commencer son emploi actuel comme infirmier indépendant à Duttlenheim, dans l’Est de la France, l’homme de 32 ans avait travaillé plusieurs années dans une unité de soins intensifs. «Il existe des protocoles compliqués en plusieurs étapes qui doivent être appliqués à la lettre pour éviter les violations des conditions d’asepsie.»


L’exécution correcte des soins standard – y compris toutes les mesures de précaution nécessaires, comme le respect des règles sanitaires pour les mains et les appareils – représente un défi encore plus important dans les soins intensifs, puisque les conditions particulières y étant associées peuvent provoquer un stress supplémentaire. «En plus de la charge de travail par patient déjà élevée, les soins intensifs sont généralement très complexes et souvent essentiels à la survie», indique Nicolas Krieg. «On assiste régulièrement à des urgences potentiellement mortelles voire même au décès de patients.» 


Le travail quotidien à l’unité des soins intensifs est en outre exigeant pour le personnel médical sur le plan personnel et donne souvent lieu à une fatigue corporelle, mentale ou émotionnelle, raconte Nicolas Krieg: «Les pénuries de personnel, en particulier de personnel soignant, sont un autre facteur de stress régulier.» 

Soins de santé sur le terrain


Dans ses fonctions actuelles comme infirmier indépendant, Nicolas Krieg traite les patients chez eux. C’est complètement différent du travail dans une unité de soins intensifs, mais cela peut aussi être très stressant. Travailler sur le terrain signifie que l’on doit s’adapter au fil de la journée à différents environnements, qui ne répondent à aucune des règles d’asepsie d’un hôpital ou d’un établissement de soins.


Par exemple, en plus de ses mains, de ses vêtements et de son équipement, Nicolas Krieg désinfecte régulièrement l’environnement immédiat de ses patients. Cela lui permet de s’assurer qu’il n’y a pas de risque d’infection pendant les soins standard.
 

Prévention efficace des infections


Les kits MediSet® permettent au personnel soignant tel que Nicolas Krieg d’assurer une grande sécurité des patients malgré un travail quotidien stressant. Les kits tout prêts sont stériles et contiennent les instruments nécessaires pour une série de procédures de soins différentes dans le bon ordre. Nicolas Krieg utilise ces kits, entre autres, pour la pose de sondes urinaires, le cathétérisme veineux périphérique et le retrait des sutures.


Pour lui, ces kits sont un instrument clé dans la lutte contre les infections: «ils m’aident à respecter les règles standard pour des procédures de soins spécifiques, puisque leur composition est exactement adaptée aux protocoles correspondants», indique-t-il. «Sans ces kits, précise monsieur Krieg, la plupart des procédures exigeraient un travail manuel supplémentaire. Et il y aurait une probabilité plus grande que j’oublie des étapes de protocole essentielles, ce qui augmenterait le risque d’infection.»

Une meilleure gestion du temps


Indépendamment du fait que les patients reçoivent des soins à l’hôpital ou chez eux, la journée de travail moyenne du personnel soignant est très longue. Pour Nicolas Krieg, les quarts de travail de 11,5 heures commencent par exemple à 6 h du matin. Il traite chaque jour jusqu’à 65 patients. Son emploi du temps est en général très chargé et chaque minute compte.


L’utilisation de kits tout prêts lui permet toutefois de gérer son emploi du temps de façon plus efficace et de réduire ainsi le stress dans son travail quotidien. Étant donné que chaque kit a été composé pour un protocole de soins standardisé, le processus correspondant est ainsi rationalisé et moins complexe. Il gagne ainsi un temps précieux lors de chaque procédure, qu’il peut utiliser pour d’autres aspects importants des soins aux patients. 


Les kits MediSet® facilitent le travail quotidien du personnel soignant expérimenté tel que Nicolas Krieg. Ils représentent un moyen simple mais efficace d’empêcher les violations aux règles d’asepsie et permettent en outre un gain de temps dans les soins standard. Ils constituent un instrument précieux dans la prévention des infections – on estime en effet qu’environ la moitié de toutes les HAI pourraient être évitées grâce à de simples mesures d’hygiène.

Instructions pas-à-pas pour la pose d’une sonde urinaire:

  • Explication de la procédure au patient
  • S’assurer avant le début de la procédure que tout le matériel nécessaire est présent pour ne pas avoir à interrompre les soins
  • Se laver et se désinfecter les mains
  • Placer le patient sur un support étanche
  • Se désinfecter les mains
  • Mettre des gants pour effectuer l’hygiène du patient
  • Mettre les composants et les gants usagés dans un contenant adapté
  • Se désinfecter les mains
  • Ouvrir le kit stérile et préparer la zone stérile: déplier le linge stérile et poser dessus le matériel stérile
  • Utiliser les alvéoles comme contenant pour les liquides antiseptiques
  • Se désinfecter les mains
  • Enfiler des gants stériles
  • Désinfecter la zone urogénitale du patient
  • Mettre les composants et les gants usagés dans un contenant adapté
  • Se désinfecter les mains
  • Enfiler des gants stériles 
  • Connecter la sonde et la poche à urine stérile
  • Contrôler l’étanchéité du système de drainage 
  • Appliquer un lubrifiant stérile sur la sonde
  • Poser la sonde (alternative:)
  • S’assurer que l’urine s’écoule
  • Remplir le ballonnet d’eau stérile
  • Mettre les composants et les gants usagés dans un contenant adapté 
  • Se désinfecter les mains

Cela pourrait également vous intéresser:

Pourquoi: la prévention des infections

Les pionniers européens de l’hygiène

Découvrez-en plus sur les pionniers de l’hygiène qui ont ouvert la voie à l’initiative «Mission: Infection Prevention». 

Lire la suite

Pourquoi: la prévention des infections

Faire appel à l’empathie et aux technologies modernes pour améliorer l’hygiène

Les solutions numériques sont de plus en plus souvent utilisées pour améliorer l’observance des règles d’hygiène au sein des établissements de santé. Elles peuvent en effet servir à des fins de sensibilisation et de transfert des connaissances autour des questions d’hygiène. L’empathie et l’encouragement sont également deux facteurs clés pour améliorer l'hygiène.

Lire la suite