Conseils pratiques pour l’application et la fixation correctes

Un pansement correctement appliqué est d’une grande importance pour une bonne cicatrisation de la plaie. Vous trouverez ici des règles générales et des conseils pour l’application des pansements.

Un pansement correctement appliqué est d’une grande importance pour une bonne cicatrisation de la plaie. Vous trouverez ici des règles générales et des conseils pour l’application des pansements.

En dehors de certains pansements auto-adhésifs, un pansement complet consiste en un pansement adapté à l’indication et en une fixation appropriée. Si l’application d’un pansement sur les parties planes du corps ne pose généralement pas de problème, la fixation des pansements sur les articulations et les parties coniques du corps exige souvent beaucoup de créativité et d’imagination de la part du personnel soignant. En outre, les matériaux choisis doivent être adaptés à chaque situation de plaie et garantir en même temps un traitement de la plaie conforme aux normes en vigueur, ce qui est particulièrement important dans le cas des plaies chroniques.

Indépendamment des matériaux utilisés, on peut désormais établir un certain nombre de règles générales pour l’application et la fixation des pansements. Le respect de ces règles est une condition préalable importante pour des pansements qui favorisent la guérison.
 

Éléments importants pour l’application des pansements

La première règle est qu’un pansement ne peut remplir sa fonction de nettoyage et de promotion de la granulation et de l’épithélium que s’il a un bon contact avec la surface de la plaie. Si tel est le cas, l’exsudat chargé de germes peut être absorbé dans le pansement ou, inversement, le pansement peut transmettre son humidité à la plaie.

  • Dans le cas des plaies planes, des pansements plats (compresses) sont appliqués aussi «précisément» que possible sur la surface de la plaie
     
  • Si deux compresses sont nécessaires pour panser toute la plaie, elles ne doivent pas se superposer, mais être parfaitement juxtaposées
     
  • De même, les berges de plaie œdémateuses et gonflées ne doivent pas être recouvertes par le pansement, car cela empêche le contact avec la surface de la plaie, généralement plus profonde. Les berges de la plaie doivent être traitées séparément au moyen d’une préparation pour protection cutanée correspondante
     
  • Si nécessaire, une plaie dont les berges sont fortement surélevées peut également être traitée avec des pansements adaptés au tamponnement afin d’établir le contact nécessaire avec la plaie
     
  • Les plaies profondes et/ou crevassées sont tamponnées avec des matériaux appropriés (pansements spéciaux adaptés au tamponnement, comme HydroClean cavity, ou les pansements à base d’alginate de calcium, comme Sorbalgon) pour assurer le drainage en profondeur de l’exsudat
     
  • Il est extrêmement important de ne pas tamponner trop vigoureusement. La pression provoquée par un tamponnement trop énergique entrave la microcirculation de la surface de la plaie et, en particulier, le tissu de granulation. Il en résulte des dépôts blanchâtres et poisseux et de nouvelles nécroses
     
  • En principe, il ne faut utiliser que des pansements et des tamponnements atraumatiques, c’est-à-dire qui n’adhèrent pas à la surface de la plaie. C’est le seul moyen de retirer les pansements sans adhérences perturbant la guérison de la plaie et sans douleur
     
  • Toutefois, si des pansements «absorbants et adhésifs» sont utilisés, il est essentiel de protéger la surface de la plaie avec des compresses grasses non adhésives (p. ex. Atrauman) ou des grilles de distanciation de plaie (p. ex. Atrauman Silicone) afin d’éviter les adhérences et toutes leurs conséquences négatives
     
  • Le nouveau Zetuvit Plus Silicone Border avec revêtement en silicone sur toute la surface est idéal comme pansement secondaire non adhésif et absorbant: changement de pansement traumatique. Superabsorbant: gestion sûre de l’exsudat. Bord adhésif en silicone: aucune fixation supplémentaire nécessaire
     
  • En outre, il ne faut pas superposer des pansements ayant un mode d’action identique ou similaire. De tels «sandwiches de plaie» n’ont aucun avantage thérapeutique, et ne sont qu’un gaspillage de matériel
     
  • En revanche, les pansements dits secondaires, par exemple avec des compresses de gaze ou des compresses absorbantes comme Zetuvit plus, sont nécessaires pour absorber l’exsudat de la plaie lors de l’utilisation de compresses grasses, qui ne sont pas absorbantes, ou dans le cas de plaies très exsudatives (p. ex. plaies tumorales) afin d’assurer une gestion adéquate de l’exsudat
     

Éléments importants pour la fixation de pansements

La fonction la plus importante d’une bande de fixation est d’empêcher que le pansement de la plaie glisse et se détache. En effet, les pansements qui ne sont pas solidement fixés peuvent provoquer des mouvements sur la plaie, qui perturbent la cicatrisation.

Le léger effet de compression des fixations circulaires est également important. Dans le cas de plaies planes, cela peut améliorer le contact entre le pansement et la surface de la plaie. Une pression légère et régulière peut également empêcher l’apparition d’un œdème des berges de la plaie, qui retarde la guérison. De même, dans le cas des greffes de peau, la fixation finale des pansements est effectuée avec une compression modérée.

Remarque importante: la pression régulière doit toujours être ajustée en fonction de l’indication. Si elle est trop forte, cela peut nuire à la capacité d’absorption du pansement ou à la microcirculation dans la zone de la plaie.

De plus, la bande de fixation a une fonction protectrice. En plus du pansement, elle doit protéger la plaie contre la pénétration de saletés et de germes, amortir contre la pression et les chocs et, si nécessaire, absorber l’excès d’exsudat.

Il convient toutefois de noter que si du sang ou de l’exsudat travers la bande de fixation, il faut immédiatement changer tout le pansement et inspecter la plaie. Les bandes de fixation humides constituent un dangereux réservoir de bactéries.
 

Conseils pour l’application

Les conseils de manipulation qui suivent visent à donner des idées pour l’exécution pratique du traitement des plaies avec certains pansements HARTMANN, qui sont devenus indispensables dans le traitement des plaies selon les normes actuelles. 

HydroClean / HydroClean cavity

La conception d’HydroClean convainc non seulement par son mécanisme d’absorption et de rinçage unique avec un effet de nettoyage élevé, mais aussi par sa manipulation particulièrement simple.

  • Le nouvel pansement HydroClean est mince et flexible et s’adapte parfaitement aux parties rondes du corps [Fig. 1]
  • HydroClean est toujours placé de manière à ce que le côté avec l’inscription HydroClean soit sur le dessus et lisible [Fig. 2]
  • Cela s’applique aussi pour le tamponnement avec HydroClean. L’inscription HydroClean doit toujours être lisible [Fig. 3]
  • HydroClean/HydroClean cavity ne nécessitent pas de pansement secondaire en cas de plaies normalement exsudatives, mais peuvent être recouverts par exemple par des compresses de gaze pour une protection supplémentaire et un léger capitonnage [Fig. 4]
  • Pour les plaies fortement exsudatives, il est recommandé de recouvrir HydroClean/HydroClean cavity avec la compresse absorbante Zetuvit plus/Zetuvit plus Silicone. Zetuvit plus/Zetuvit plus Silicone est également idéal pour un capitonnage particulièrement doux de la plaie
  • La fixation ou le recouvrement d’HydroClean/HydroClean cavity se fait idéalement à l’aide d’Hydrofilm [Fig. 5]. Cependant, la fixation avec le non-tissé de fixation Omnifix ou une fixation circulaire avec la bande de fixation auto-adhésive DermaPlast CoFix est également possible [Fig. 6]

HydroTac / HydroTac comfort

Le pansement cellulaire hydroactive HydroTac/HydroTac comfort pour accélérer l’épithélialisation de la plaie offre également certaines caractéristiques qui facilitent la manipulation.

  • Le revêtement hydrogel en résille permet à HydroTac d’adhèrer facilement à la plaie, cette préfixation facilitant l’application. Selon le site de la plaie, une fixation supplémentaire peut être appliquée avec le non-tissé fixation Omnifix ou la bande de fixation auto-adhésive DermaPlast CoFix
  • La fixation avec le film semi-perméable Hydrofilm peut également être utile, car il permet au patient de se doucher ou facilite ainsi l’hygiène personnelle [Fig. 7]. Note: Pour assurer la bonne adhérence d’Hydrofilm, il faut s’assurer que les berges de la plaie sont sèches et exemptes de résidus. Une forte pilosité peut également réduire la force d’adhérence, envisager de raser
  • Pour les plaies au niveau de la région sacrée, des talons, des coudes et des genoux, HydroTac Border Multisite [Fig. 8 et 9] est une variante de produit adaptée aux zones coniques du corps. HydroTac Border Multisite dispose d’un bord adhésif hypoallergène et aucune fixation supplémentaire n’est donc nécessaire
  • Lors de l’application d’HydroTac sur la partie inférieure de la jambe, une préfixation avec un sparadrap comme DermaPlast Isopor peut être utile pour éviter que le pansement ne glisse. Par la suite, une fixation supplémentaire avec Omnifix ou DermaPlast CoFix est possible
  • HydroTac peut être découpé pour s’adapter aux sites difficiles à traiter. Note: Utiliser des ciseaux et des pinces stériles pour couper
  • HydroTac confort comporte un bord adhésif périphérique hypoallergène permettant une fixation sûre et sans germes. [Fig. 10]
  • Lors de l’application, il faut également suivre la séquence imprimée pour décoller le film protecteur. Pour éviter le collage, ne jamais jamais retirer tous les films protecteurs en même temps
     

Compresses grasses Atrauman

Atrauman est une compresse grasse sans principe actif, fabriquée en tulle polyester hydrophobe à mailles serrées, avec une structure de surface lisse, et imprégnée d’une masse neutre dont les acides gras végétaux favorisent activement le métabolisme des lipides et ainsi la cicatrisation. Le tulle de polyester hydrophobe et l’imprégnation neutralisent tous deux l’adhérence, de sorte que des changements de pansements atraumatiques sont possibles avec Atrauman. L’imprégnation permet à Atrauman de maintenir la souplesse de la surface et des berges de la plaie, protège la plaie du dessèchement et empêche le durcissement de la peau [Fig. 11].

  • Du fait de l’imprégnation, Atrauman n’est pas absorbant. Un pansement absorbant doit donc être appliqué sur Atrauman pour absorber l’exsudat (pansement secondaire)
  • Atrauman peut être combiné avec n’importe que type de compresses absorbantes (compresse de gaze ou de non-tissé). Toutefois, pour les plaies fortement exsudatives, la compresse superabsorbante Zetuvit Plus est recommandée
  • Les compresses grasses individuelles sont placées entre deux films protecteurs. Pour l’application, retirer d’abord le film du côté de la plaie, puis celui du dessus. Si le film supérieur reste en place, aucun exsudat ne peut être absorbé par le pansement secondaire
  • Atrauman peut être découpé individuellement
  • Cela s’applique aussi à Atrauman AG et à Atrauman Silicone

Compresse d’alginate de calcium Sorbalgon

Sorbalgon est une compresse/mèche de tamponnement sans agent actif, composée de fibres d’alginate de calcium qui, lorsqu’elles sont en contact avec les sels sodés du sang et de l’exsudat, se transforment en un gel non adhésif qui comble la plaie. Il en résulte un contact étroit avec la plaie et un microclimat favorisant la cicatrisation. Les germes sont piégés dans la structure du gel pendant la conversion. Grâce à son excellente capacité de tamponnement, Sorbalgon est idéal pour nettoyer et conditionner les plaies profondes et crevassées infectées ou non, de même qu’après un débridement chirurgical.

  • Sorbalgon est assoupli (p. ex. en tirant dessus avec une pince stérile) et inséré dans la plaie sans pression [Fig. 12]. L’assouplissement évite que le gel qui se forme exerce une pression sur le lit de la plaie
  • Ne pas appliquer Sorbalgon au-delà des berges de la plaie, mais l’insérer complètement dans la cavité de la plaie [Fig.13]
  • Après saturation, le gel est de couleur jaunâtre, mais ne doit pas être confondu avec du pus
  • Pour les plaies crevacées, il est recommandé d’humidifier Sorbalgon avec un peu de solution de Ringer. Cependant, Hydrosorb Gel est également parfaitement adapté à ce type de plaie
  • Le bouchon de gel est retiré de la plaie à l’aide d’une pincette. Rincer les fibres qui pourraient rester dans la plaie avec la solution de nettoyage HydroClean Solution
  • Sorbalgon peut être recouvert de compresses de gaze, Zetuvit Plus ou Zetuvit Plus Silicone étant idéal en cas de forte exsudation. Pour la fixation, il est recommandé d’utiliser le non-tissé de fixation Omnifix
  • Avec Zetuvit plus, il faut noter que le côté opposé à la plaie est composé d’un non-tissé spécial destiné à protéger contre la contamination. Il est de couleur verte pour éviter les erreurs d’application [Fig. 14]
  • Pour les peaux sensibles et en cas de forte exsudation, il est recommandé d’utiliser Zetuvit Plus Silicone Border avec un bord adhésif périphérique siliconé

Pour de plus amples informations et des échantillons gratuits, voir les liens suivants:

Avez-vous des questions ?

Notre service clients de soins est toujours à votre écoute et vous aide volontiers.