Pour une application «adaptée» des pansements

Dans le cadre de plaies aiguës et chroniques de cicatrisation secondaire, le pansement constitue une importante mesure thérapeutique optimisée par le choix de pansements «adaptés».

Le pansement

D’ici le comblement du défaut cutané induit par des plaies de cicatrisation secondaire, le pansement reprend à titre temporaire les missions de la peau intacte.

Il offre donc: 

  • Protection contre les contraintes mécaniques (pression, choc, frottements), les souillures et les irritations chimiques, 
  • Protection contre les infections secondaires, 
  • Protection contre le dessèchement et la perte de fluides corporels (perte d’électrolytes) 
  • Protection contre la perte de chaleur. Au-delà des fonctions de protection, la méthode de traitement humide des plaies, qui représente aujourd’hui le traitement de référence, permet d’influencer activement le processus de cicatrisation. Le milieu humide permet d’obtenir un microclimat stimulant la cicatrisation qui 
  • contribue à la détersion physique et au débridement autolytique de la plaie, 
  • soutient la formation du tissu de granulation, 
  • facilite la mitose et la migration de cellules épithéliales à la surface de granulation humide et exerce un effet analgésique d’après les témoignages de nombreux patients. 

Mais: chaque pansement ne peut remplir sa fonction de détersion et de promotion de la granulation et de l’épithélium que s’il est en contact direct avec la surface de la plaie. 

Seul le contact direct permet d’absorber l’exsudat chargé de germes dans le pansement et, inversement, permet au pansement de transmettre son humidité à la plaie.

Eléments importants pour l’application des pansements

  • Dans le cas des plaies étendues, de larges pansements (compresses) sont appliqués aussi «précisément» que possible en fonction de l’étendue de la plaie. 
  • Si deux compresses sont nécessaires pour panser toute la plaie, elles ne doivent pas se superposer, mais être parfaitement juxtaposées. 
  • Les berges de plaie œdémateuses et gonflées ne doivent pas être recouvertes par le pansement, car cela empêche le contact avec la surface de la plaie, souvent plus profonde. Elles sont traitées séparément par le biais d’un produit de protection cutanée adéquat. 
  • En présence de berges de plaie (fortement) surélevées, la plaie doit le cas échéant être délicatement tamponnées à l’aide d’un matériau approprié afin d’établir le contact nécessaire avec cette dernière. 
  • Les plaies profondes et/ou crevassées ou les poches sont aussi délicatement tamponnées à l’aide de matériaux appropriés pour assurer le drainage en profondeur de l’exsudat. 
  • Il est extrêmement important de ne pas tamponner trop vigoureusement. La pression provoquée par un tamponnement trop énergique entrave la microcirculation de la surface de la plaie et, en particulier, le tissu de granulation. Il en résulte des dépôts blanchâtres et poisseux et de nouvelles nécroses. 
     
  • En principe, il ne faut utiliser que des pansements et des tamponnements atraumatiques, c’est-à-dire qui n’adhèrent pas à la surface de la plaie. C’est le seul moyen de retirer les pansements sans adhérences perturbant la guérison de la plaie et sans douleur.
  • Toutefois, si des pansements (de gaze) «absorbants et adhésifs» sont utilisés, il est nécessaire de protéger la surface de la plaie avec des compresses grasses non adhésives ou des grilles de distanciation de plaie afin d’éviter les adhérences et les douleurs. 
  • En outre, il ne faut pas superposer des pansements ayant un mode d’action identique ou similaire. De tels «sandwichs de plaie» n’ont aucun avantage thérapeutique, et ne sont qu’un gaspillage de matériel.
  • En revanche, les pansements dits secondaires, par exemple avec des compresses de gaze ou des compresses absorbantes, sont nécessaires pour absorber l’exsudat de la plaie lors de l’utilisation de compresses grasses, qui ne sont pas absorbantes, ou dans le cas de plaies très exsudatives (p. ex. plaies tumorales) afin d’assurer une gestion adéquate de l’exsudat.  

Pansements pour plaies étendues

HydroClean

Pansement hydroactif avec mécanisme d’aspiration et de rinçage pour une détersion rapide et efficace de la plaie2,3 de différentes tailles et formes – carré, rond, ovale – pour une application ajustée, ne peut pas être découpé.

Atrauman Ag

Grille de distanciation de plaie à base d’argent et non adhésive pour un traitement atraumatique. Douce, souple et facile à draper, peut être découpée. Peut être combinée avec des compresses absorbantes.4 

Atrauman Silicone

Grille de distanciation de plaie à base de silicone avec filet de PET servant de matériau de support enduit des deux côtés d’un gel de silicone, souple et facile à draper, aucune adhérence avec la plaie, facile à découper.

HydroTac

Pansement en mousse hydroactif avec technologie AquaClear et couche d’hydrogel réticulée du côté de la plaie pour une stimulation de la cicatrisation, disponible en différentes versions, peut être découpé.

HydroTac transparent

Pansement hydrogel transparent pour des plaies sèches et modérément exsudatives en phase de granulation et d’épithélialisation, peut être découpé. 6, 7

Hydrocoll

Pansement hydrocolloïde à absorption rapide, génère un milieu humide par la transformation en gel des composants hydrocolloïdes, disponible en différentes versions, peut le cas échéant être découpé.

Zetuvit Plus et Zetuvit Plus Silicone

Compresses superabsorbantes pour plaies fortement exsudatives, Zetuvit Plus Silicone n’adhère pas à la plaie de par sa couche de contact siliconée, ne peut pas être découpé.

Pansements pour plaies profondes et irrégulières

Sorbalgon et Sorbalgon T 

Tamponnements à base de fibres d’alginate de calcium qui se transforment en un gel hydrophile en échange avec les sels de sodium du sang / de l’exsudat; bandes de tamponnement spécifiquement conçues pour les fistules/canaux étroits.

HydroClean cavity

Cette variante spéciale du pansement hydroactif avec mécanisme d’aspiration et de rinçage pour une détersion rapide et efficace de la plaie 2,3  peut être facilement tamponnée, ne peut pas être découpée. 

HydroClean mini

A été développé comme un format spécial à tamponner du pansement HydroClean destiné à la prise en charge de plaies de petite taille et profondes, comme c’est le cas en présence d’ulcères de jambe veineux et d’ulcères du pied diabétique. 

Pansements pour régions problématiques

Lorsque l’application de pansements aux formats classiques, tels que carré, rond ou ovale s’avère être compliquée par certaines circonstances anatomiques, des formes spéciales prêtes à l’emploi peuvent prendre le relais. Elles facilitent alors la manipulation tout en assurant le bon fonctionnement du pansement correspondant. 

 

HydroTac Border Multisite

Equipé d’un bord adhésif périphérique, les indentations permettant une meilleure adaptation aux contours du corps. Aucun pansement secondaire de fixation n’est donc nécessaire. 

 

 

Hydrocoll concave et sacral         

Grâce aux formes concave pour le talon et le coude et sacral pour le traitement des plaies de décubitus dans la zone sacrée, les pansements Hydrocoll offrent aussi des solutions pour ces zones à problème. 

 

 

Zetuvit Plus Silicone Border

Le pansement superabsorbant à couche de contact en silicone présente un bord de silicone auto-adhésif intégré qui fixe bien le pansement. 

Literatur

1) HARTMANN medical edition „Kompendium Wunde und Wundbehandlung“, page 138

2) Specification in isis P 4.0200/ P 4.0300/ P 4.0400, HC 2.0 specification: July 13, 2015

3) Internal report: “HydroClean 2.0: Design vali dation customer/user interviews” by Joachim Ellermann; International Marketing Department, April 22, 2015

4) IVF HARTMANN AG Catalogue des produits

5) Mikosiński J, et al (2018) Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care. 2018 Sep 2;27(9):608-618. doi: 10.12968/ jowc.2018.27.9.608.

6) P. Zollner et al (2007) Clinical performance of a Hydrogel dressing in chronic wounds, a prospective observational study. Journal of Wound Care 16, No. 3, March 2007

7) Bazire et al (2015) Hydrosorb® versus control (water based spray) in the manner of radio-induced skin toxicity: Results of a multi-centre controlled random trial. Radiotherapy and Oncolology 117, 229-237)

8) Évaluation de Resposorb Silicone 21062017.

Pour de plus amples informations et des échantillons gratuits, voir les liens suivants:

Avez-vous des questions ?

Notre service clients de soins est toujours à votre écoute et vous aide volontiers.

Ceci pourrait également vous intéresser


Syndrome du pied diabétique

Le syndrome du pied diabétique s’accompagne d’altérations pathologiques du pied d’une personne diabétique qui se manifestent par des lésions, des ulcérations et des déformations de la structure osseuse du pied pouvant même exiger des amputations.

En savoir plus