La compresse absorbante Zetuvit Plus a imposé une référence en matière de gestion de l’exsudat et est ainsi devenue le numéro 1 pour les plaies fortement exsudatives [14]. Une nouvelle compresse absorbante non adhésive est à présent disponible avec Zetuvit Plus Silicone, qui permet une prise en charge sûre de l’exsudat ainsi qu’un traitement atraumatique des plaies.

La compresse Zetuvit Plus Silicone dispose de l’ensemble des propriétés éprouvées et excellentes du pansement Zetuvit Plus: une forte puissance d’absorption et un confinement sûr de l’exsudat, également garanti sous la pression d’un bandage de compression par ex., ainsi qu’un bon effet de rembourrage et un bon drapé [1,2,3,4,5].

Mais Zetuvit Plus Silicone peut bien plus: grâce à la couche de contact siliconée, la compresse superabsorbante ne colle pas à la plaie, ce qui permet un traitement atraumatique et la protection des bords de celle-ci [2,3,5]. Zetuvit Plus Silicone est ainsi bien plus efficace que bon nombre de compresses en mousse en termes d’absorption et de rétention, et garantit également un traitement «doux» à l’instar de son prix [16,17].

Pourquoi le contrôle de l’exsudat est-il si important?

L’exsudation (du latin [ex] sudare = [expulser] suer) apparaît au moment de la lésion [17] et c’est la raison pour laquelle la première phase de cicatrisation est désignée comme une phase inflammatoire / exsudative. L’exsudation représente dans cette phase un important processus qui contribue à la cicatrisation [18] car elle stimule l’intégration de cellules immunocompétentes (leucocytes, macrophages) dans la zone de la plaie. Ces dernières assurent la détersion de la plaie (phase de détersion) [19]. L’exsudat génère simultanément un environnement humide autour de la plaie et assure la répartition de substances médiatrices à effet biochimique qui sont importantes pour la formation de cellules ainsi que la reconstruction vasculaire et tissulaire dans le cadre de la phase de granulation consécutive [15].


Il est normal au début de la phase de détersion que la plaie soit fortement à très fortement humide [15]. La persistance de la quantité d’exsudat ou la forte réhumidification de la plaie constitue un signe de perturbation des processus de cicatrisation. Elles peuvent s’expliquer par des infections bactériennes, des dépôts nécrotiques, des traumatismes persistants [15], comme une mise en pression ou la persistance de la plaie en phase inflammatoire. La quantité d’exsudat est souvent aussi renforcée par l’existence d’œdèmes.


Les différentes causes se reflètent aussi dans la composition, la consistance et la teinte de l’exsudat: un exsudat de plaie physiologique et «normal» est clair, transparent, d’une teinte similaire au miel ou à l’ambre et de consistance aqueuse. La présence d’un exsudat visqueux, verdâtre ou rougeâtre ainsi qu’une odeur désagréable indique une colonisation critique ou une infection [15].
Un exsudat excessif représente un problème avant tout en présence de plaies chroniques, causées par des affections vasculaires ou métaboliques ou encore par la pression, comme les ulcères de jambe ou les maladies lymphatiques, mais aussi les brûlures ou les plaies tumorales à exulcération [19]. Il est possible de résoudre la cause originale du problème de plaies fortement exsudatives par la résection des nécroses, le contrôle des infections et le traitement de maladies sous-jacentes. Il peut aussi être utile de relever les jambes, d’appliquer une thérapie par compression afin de drainer les œdèmes ou de prendre des mesures de stimulation du flux lymphatique.


La principale mesure locale de contrôle de l’exsudat consiste à utiliser des pansements fortement absorbants comme des compresses de non-tissé contenant des éléments superabsorbants [20]. Les capacités d’aspiration et de rétention de liquide de la compresse absorbante choisie occupent un important rôle pour l’efficacité de cette mesure. Lorsque l’absorption et la rétention ne suffisent pas, l’exsudat résiduel chargé de germes et présent sur la plaie empêche sa cicatrisation. Le risque de réintroduction de germes infectieux dans la plaie (recontamination) augmente simultanément. L’accumulation supplémentaire d’exsudat agressif sous le pansement peut par ailleurs entraîner d’importantes détériorations de l’environnement de la plaie [20]. Une compresse absorbante joue donc un rôle thérapeutique qui exige une conception optimale.

Zetuvit Plus Silicone – la puissance couche après couche

L’extraordinaire capacité d’aspiration de la compresse Zetuvit Plus Silicone repose sur le noyau superabsorbant [13] présentant une importante teneur en cellulose associée à un polymère superabsorbant (SAP). L’exsudat recueilli est retenu en toute sécurité par les particules superabsorbantes.

Ce confinement sûr permet de protéger la plaie ainsi que son environnement de l’exsudat agressif et chargé de germes et peut ainsi réduire le risque de macération [5]. Un confinement de germes en toute sécurité, même sous pression, par ex. sous un bandage de compression, est alors garanti [1,2]. Cette importante capacité de rétention de la compresse Zetuvit Plus Silicone contribue de plus à la rétention d’exsudat dans le noyau superabsorbant et réduit ainsi le risque de macération.

La supériorité de la compresse Zetuvit Plus Silicone en termes de libre absorption d’exsudat a été démontrée en comparaison avec des pansements de mousse superabsorbants disponibles sur le marché.
Grâce à sa haute teneur en cellulose associée à des matériaux d’enrobage souples et doux, la compresse Zetuvit Plus Silicone présente de plus un très bon effet de rembourrage [2,3]. La plaie est ainsi protégée d’éventuelles atteintes externes [2].

Le noyau superabsorbant est entièrement enrobé d’une couche de diffusion composée d’un non-tissé fin qui répartit l’exsudat de manière homogène dans le noyau superabsorbant. Affichant des propriétés d’aspiration et de confinement même sous pression, la couche de contact siliconée prévient toute adhérence avec la surface de la plaie, tout en permettant une absorption rapide de l’exsudat. La compresse Zetuvit Plus Silicone permet un changement de pansement atraumatique et quasi indolore [2,3,5]. De par son adhérence initiale aisée, la compresse Zetuvit Plus Silicone peut être fixée de manière relativement facile (voir encadré à la page 7) [3,5].

La couche verte hydrofuge en non-tissé hydrophobe figurant sur le côté extérieur est perméable à l’air [4] malgré ses propriétés hydrophobes et permet un échange gazeux.
Affichant des propriétés d’aspiration et de confinement même sous pression, la couche de contact siliconée prévient toute adhérence avec la surface de la plaie, tout en permettant une absorption rapide de l’exsudat. La compresse Zetuvit Plus Silicone permet un changement de pansement atraumatique et quasi indolore [2,3,5]. De par son adhérence initiale aisée, la compresse Zetuvit Plus Silicone peut être fixée de manière relativement facile (voir encadré à la page 7) [3,5].

La couche verte hydrofuge en non-tissé hydrophobe figurant sur le côté extérieur est perméable à l’air [4] malgré ses propriétés hydrophobes et permet un échange gazeux.

Zetuvit Plus Silicone dans son application pratique

Des plaies très différentes et généralement chroniques comme des ulcères de jambe, des brûlures, des maladies lymphatiques ou des plaies tumorales à exulcération sont associées à des quantités d’exsudat supérieures [21]. Dans le cadre du recours à des compresses absorbantes, il convient non seulement de tenir compte de la quantité d’exsudat, mais aussi de la douleur engendrée par la plaie [22], de sa sensibilité, du risque de lésion du nouveau tissu cellulaire, de l’état de l’environnement de la plaie et également de sa localisation. La compresse Zetuvit Plus Silicone permet de satisfaire toutes ces exigences.
Plaies douloureuses: le changement de pansement, notamment en présence de plaies tumorales, représente souvent une situation de stress extrême pour le patient qu’il convient impérativement de savoir désamorcer. Outre diverses mesures, telles que la planification soigneuse du changement de pansement associé à une dose suffisante d’antidouleurs, il convient aussi d’utiliser un matériau de pansement qui n’adhère pas à la plaie. De par sa couche de contact siliconée non adhésive, la compresse Zetuvit Plus Silicone peut dans ces cas être directement appliqué sur la plaie. Un pansement supplémentaire non adhésif comme de la tulle n’est pas nécessaire.

Sensibilité et risque de léser le nouveau tissu cellulaire: ces complications apparaissent tout particulièrement sur les plaies tumorales présentant une exulcération. Les saignements peuvent traduire la croissance de la tumeur dans des vaisseaux sanguins mais se produisent plus fréquemment lors de manipulations de la plaie. Les changements de pansement, notamment ceux exécutés dans le cadre du contrôle de l’exsudat, ne doivent donc avoir lieu aussi souvent que nécessaire.

Des pansements hydroactifs ou des compresses absorbantes non adhésifs [2,3] comme Zetuvit Plus Silicone permettent ainsi un changement de pansement atraumatique [2,3,5]. De par l’importante capacité de rétention de l’exsudat de la compresse Zetuvit Plus Silicone, il est le cas échéant aussi possible de réduire la fréquence de changement du pansement [1,3,11,26,27].
En cas de nécessité de prendre d’autres mesures de détersion, le coussinet hydroactif HydroClean plus constitue le complément idéal à la compresse Zetuvit Plus Silicone [8,23,24,25]. Le coussinet HydroClean plus peut rester sur la plaie jusqu’à trois jours en fonction de son état [23,24], ce qui réduit aussi la fréquence de changement de pansement.

Par ailleurs, le mécanisme unique d’aspiration et de rinçage du coussinet HydroClean plus [8,23,24,25] rend inutile tout lavage de plaie supplémentaire ainsi que les manipulations associées.
Etat de l’environnement de la plaie: comme les illustrations 1 à 3 le démontrent, l’environnement de nombreuses plaies chroniques est profondément affecté et nécessite une prise en charge atraumatique identique à celle de la plaie.

Zetuvit Plus Silicone est disponible en différentes tailles qui permettent de recouvrir une large partie de l’environnement de la plaie et protègent ainsi de l’exsudat agressif. La compresse absorbante souple peut par ailleurs être correctement drapée et protège la zone de la plaie des atteintes externes grâce à son bon effet de rembourrage.


Ce sont généralement les plaies chroniques et tumorales qui présentent une sécrétion d’exsudat modérée à forte. Et l’environnement de la plaie nécessite souvent lui aussi un bon contrôle de l’exsudat: ulcère mixte veineux artériel causé par une IVC et une AOMI [1], cancer du sein à exulcération [2], accumulation de lymphe associée à des altérations de la peau provoquée par une tumeur.

Fixation de Zetuvit Plus Silicone

De par son adhérence initiale aisée, la compresse Zetuvit Plus Silicone peut être préalablement fixée afin de simplifier la fixation finale.

Utilisation de Zetuvit Plus Silicone
[1] Décoller les deux films de la couche de contact siliconée et appliquer la compresse absorbante sur la plaie de manière à ce que la couche hydrophobe verte soit orientée vers le haut.
[2] La compresse absorbante adhère légèrement à la plaie et peut être fixée sur toute sa surface au moyen du non-tissé de fixation Omnifix elastic.
[3] Fixation aux extrémités à l’aide de la bande de fixation DermaPlast CoFix.
[4] Fixation avec le film Hydrofilm roll.
 

Références

[Translate to Français:]

[1] Zetuvit Plus Silicone C2C „improvement of quality of life due to fewer dressing changes“: SMTL- report-5423. Benchmark pansements siliconés 2016 - V1 
[2] Evaluierung von Resposorb Silicone 21062017. 
[3] 165745-0002 _CER_ResposorbSilicone_Silicone Comfort_NAMSA_Final_31JAN2017. 
[4] 150924 bilan perf prod V3 Vf. 
[5] Eine Fallstudie zur Evaluierung der superabsorbierenden Wundkompresse RespoSorb Silicone  Dr. M.G. Rippon, S. Simm.
[6] Atkin, L. and Ousey, K. (2016). Wound bed preparation: A novel approach using HydroTherapy. British Journal of Community Nursing 21 (Supplt. 12), pp. S23-S28. 
[7] Ousey, K. et al. (2016). HydroTherapy Made Easy. Wounds UK 12(4). 
[8] Humbert, P. et al. (2014). Protease-modulating polyacrylate-based hydrogel stimulates wound bed preparation in venous leg ulcers – a randomized controlled trial. Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology 28(12), Seiten 1742–1750. 
[9] Smola, H. (2016). Simplified treatment options require high-performance dressings – from molecular mechanisms to intelligent dressing choices. EWMA 2016. Bremen, 11.–13. Mai 2016. 
[10] Smola, H. et al. (2016). Hydrated polyurethane polymers to increase growth factor bioavailability in wound healing. HydroTherapy Symposium: A New Perspective on Wound Cleansing, Debridement and Healing. London, 3. März 2016.
[11] D. Kaspar. Dealing effectively with heavily exuding wounds – Zetuvit Plus tested in clinical practice. Veröffentlichung 2007, PAUL HARTMANN AG, Heidenheim
[12] Claimbeleg durch Spezifikation (Spezifikation Nr. P.6.1203) 
[13] Daten liegen vor (Leistungsdaten) 
[14] Daten aus Apotheken-Verschreibungen 2015
[15] Wiltrud Probst & Anette Vasel-Biergans (2004): Wundmanagement. Wissenschaftliche Verlagsgesellschaft mBH Stuttgart, S.24, 31, 59, 221-223
[16] J. Linder, Zetuvit Plus cost-efficiency calculations based on technichal data for England and Germany.
[17] M. Benbow and J. Stevens: Exudate, infection and patient quality of life, British jornal of nursing Vol 19 No 20, 2010
[18] René Bostelaar, Ellen Schaperdoth, Laura Lunau, Sabine Eming, Tobias Beckurts (2006): Wundmanagement in der Klinik. Ein Ratgeber zum Umgang mit chronischen Wunden. Schültersche Verlagsgesellschaft mBH & Co. KG Hannover, S.31
[19] Barrett, S., Callaghan, R., Chadwick, P., Haycocks, S., Rippon, M., Stephen-Haynes, J., & Simm, S. (2018). An observational study of a superabsorbent polymer dressing evaluated by clinicians and patients. Journal of wound care, 27(2), 91-100.
[20] Kerstin Protz (2016): Moderne Wundversorgung. Elsevier GmbH Deutschland, 8. Auflage, S.12-13, 53, 67
[21] M. G. Rippon, K. Ousey, A. A. Rogers, L. Atkin (2016): Wundhydrierung versus Mazeration: die Unterschiede verstehen. Wounds UK, Vol. 12 No. 3, pg.62-68
[22] René Bostelaar, Ellen Schaperdoth, Laura Lunau, Sabine Eming, Tobias Beckurts (2006): Wundmanagement in der Klinik. Ein Ratgeber zum Umgang mit chronischen Wunden. Schlütersche Verlagsgesellschaft mBH & Co. KG Hannover, S.41 und 44
[23] TenderWet plus - Therapeutic effectiveness, compatibility and handling in the daily routine of hospitals or physician‘s practices; Dr. Daniela Kaspar; June 2011; internal publication; TenderWet is another trademark for HydroClean
[24] Laboratory Report No. R-15010MJa; July 13, 2015, Evaporation data
[25] The treatment of problematic wounds with TenderWet – tried and tested over many years in clinical practice. Dr Michaela Knestele; WundForum Special; p. 3
[26] Benchmark Analysis PH France, 2014Test Method: In dependence on DIN-EN 13726-1Testing solution: 142mM NaCl and 2,5mM CaCl2
[27] M. Benbow and J. Stevens: Exudate, infection and patient quality of life. British journal of nursing Vol. 19 No. 20, 2010imp